Section de Montpellier

Section de Montpellier
Accueil
 
 
 
 

Tract - Pour une régie publique de l'eau !

L'EAU N'EST PAS UNE MARCHANDISE

Dans les années 1980, l'eau a été au coeur des privatisations. A Montpellier, le PS a offert l'eau à la multinationale Véolia.

En 2013, le contrat prend fin. Montpellier Agglomération, ayant la compétence de l'eau, dut prendre une décision pour assurer ce service. Elle oublia la démocratie la plus élémentaire : un panel de vingt personnes
devant décider pour 440 000 habitants, pas de vote dans les conseils municipaux, pas de débat public contradictoire avec référendum.

A l'inverse, nous saluons le travail  d'Eau secours 34 (plus de 10 000 signatures recueillies) qui a permis l'information et le débat public et s'est même vu refuser l'accès à la salle du onseil d'Agglomération le jour du vote.

La majorité de l'Agglomération a décidé de renouveler pour sept ans la délégation de service public. Il est inconcevable que l'eau soit une marchandise et son traitement une opportunité d'enrichissement privé.

Nous sommes donc pour sortir l'eau des mains de Véolia !

 

L'EAU, NOTRE BIEN COMMUN

Tout comme l'air, l'eau est un besoin vital. Sa gestion doit donc être un service public afin de garantir son accès à toutes et à tous.

En la sortant des logiques de profit, sa gestion publique permet des baisses de tarif de près de 20% pour les usagers (Rennes, Paris, Grenoble...)

La gauche, la vraie ! demande à la majorité de l'Agglomération et au candidat PS d'annuler la délibération du 25 juillet 2013 et les appels d'offres en cours. Nous refusons de dilapider l'argent public, c'est pourquoi il faut rompre ces contrats dès aujourd'hui.

 

LE FRONT DE GAUCHE S'ENGAGE

- à mettre en place sans attendre une régie publique de l'eau et de l'assainissement

- à assurer la participation des associations d'usagers et des syndicats au Conseil d'administration de cette régie publique

- à mettre en place la gratuité des premiers m3 d'eau et d'instaurer un tarif progressif.