Section de Montpellier

Section de Montpellier
Accueil
 
 
 
 

Communiqué du comité de soutien au Hirak du Rif

Communiqué du comité de soutien au Hirak du Rif - section Montpellier- (CSMRM)

 

Un mouvement de contestation et de révolte a vu le jour dans le Rif - région enclavée et marginalisée - dans le Nord du Maroc le 28 octobre 2016 jour de la mort tragique de Mohsine Fikri - martyr du pain - broyé effroyablement dans une benne à ordures.

Depuis cette horrible date, et presque quotidiennement, des milliers de Rifains manifestent pacifiquement pour exiger la vérité sur ce tragique accident, pour une charte de doléances socio économiques et culturelles, pour la levée de la militarisation, et scandent des slogans pour dénoncer la gestion mafieuse des autorités.... Lesquelles autorités marocaines, au lieu de panser la crise par des moyens civilisés et responsables, ont opéré - comme à leur habitude- de la façon la plus répressive et la plus brutale; enlèvement, emprisonnement, violences physiques et psychologiques sur des centaines d'activistes Rifains.

Au jour d'aujourd'hui trois détenus politiques -Jelloul, Ablak et Ahmjik- sont au bord de l'agonie. Ils sont en grève de la faim (et se refusent même de boire de l'eau) depuis plus de 45 jours, avec une unique idée en tête : retrouver la liberté extorquée ou périr.

Conscient de la gravité de la crise dans le Rif, de l'injustice et de l'arbitraire qui s'abattent sur la population du Rif, le CSMRM - Montpellier- invite toutes les âmes libres, militants, sympathisants... à une présence massive pour exiger :

  • la libération de tous les détenus d'opinions Rifains,

  • la mise en oeuvre des revendications socioculturelles et économiques du Hirak,

  • la levée du décret (Dahir) de militarisation ...

 

Veillée de recueillement à la mémoire de Mohsine Fikri

Samedi 28 octobre à partir de 17 H

Place de la Comédie

 

Vive le Hirak Rifain, longue vie au Hirak de la liberté, de la dignité et de la justice sociale.

Le CSMRM

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.